Ce site a pour vocation de vous faire découvrir l'opération 1 bouchon 1 sourire à travers les associations, départemental ou locale qui partage les mêmes valeurs.

 

Bonne navigation

   

 


 

Des bouchons en liège contre le cancer Posté le 08/01/2017 - Par La Montagne

Des bouchons en liège contre le cancer

Mylène et Daniel Tiziani ont mis en place une collecte de bouchons en liège chez les commerçants moulinois. Photo ; François-Xavier Gutton © François-Xavier GUTTON

 

Vos bouchons en liège peuvent aider la recherche contre le cancer. Des points de collecte font enfin leur apparition dans l’agglomération moulinoise.

Ils sont deux bénévoles à l’origine de cette initiative. Mylène et Daniel Tiziani collectent les bouchons en liège ou en faux liège depuis plus d’un an, et les stockent, pour l’instant, dans leur local de jardin, à Yzeure.

Chamaliéroise : la course contre le cancer du sein en images

« La collecte a commencé auprès des restaurateurs que nous avons contactés. De La Chaumière à Villeneuve-sur-Allier jusqu’à l’Hôtel de la Paix à Saint-Gérand-le-Puy, en passant par IFI03 à Moulins, une vingtaine de restaurateurs jouent le jeu. Nous allons les voir une fois par mois pour récolter les bouchons. »

100 % des bénéfices  vont à la recherche

Le couple en a déjà 400 kg, mais il faut une tonne (soit 250.000 bouchons !) pour qu’Amorim (*), le leader mondial de la fabrication de bouchons de liège, viennent les acheter.

« La tonne de bouchons de liège vaut 300 €. C’est France Cancer qui encaisse l’argent. L’association reverse 100 % des bénéfices à la recherche contre le cancer du CNRS et de l’Inserm. C’est l’un des aspects qui nous a convaincus de devenir bénévoles », soulignent Mylène et Daniel Tiziani, marqués par le scandale de Jacques Crozemarie et l’ARC. 

Le grand combat contre le cancer d'une « seintinelle »

 

« Tout l’argent récolté va aux chercheurs. Les frais administratifs ou d’organisation de France Cancer sont financés par les adhésions des bénévoles. C’était très important pour nous. Il n’y a pas de magouille ».Photo ; François-Xavier Gutton

Le public est désormais sollicité et des points de collecte commencent à faire leur apparition dans les commerces de l’agglomération (lire ci-dessous la liste des points de collecte). 

L’aventure fait boule de neige : une cliente du Four de la Madeleine, habitant Dompierre, commence à collecter sur son secteur.

Besoin urgent d’un local

« La collecte se développe mais nous manquons maintenant de place. Nous sommes à la recherche d’un local grand comme un garage où stocker les bouchons et qui soit accessible pour le camion d’Amorim », fait savoir le couple. Si une âme charitable lit ces lignes...

Les points de récolte actifs 
Au Cellier des pays Bourbons : 12 boulevard de Courtais, Moulins.
Au Clos des saveurs : 163 rue de Bourgogne, Moulins.
À L’Esperluette : 109 route de Lyon, Yzeure.
Au Four de la Madeleine : 40 avenue de la Libération, Moulins.
À IFI 03 : 11 route de Paris, Moulins.
Les points de récolte à venir 
Carrefour Moulins
Carrefour Market Yzeure
Monoprix Moulins
BricoMarché

Stéphanie Ména
stephanie.mena@centrefrance.com

 

Source: http://www.lamontagne.fr/moulins/vie-associative/2017/01/08/des-bouchons-en-liege-contre-le-cancer_12233890.html

L’association Les Bouchons de Bohain et du Vermandois a remis un chèque à trois jeunes handicapés grâce aux collectes de bouchons.

 


Marie Bouchon a remis un chèque à deux handicapés.

Marie Bouchon a remis un chèque à deux handicapés.

 

Le but de l’association Les Bouchons de Bohain et du Vermandois, que préside Marie-Thérèse Didier alias Marie Bouchon, a pour objectif d’aider de jeunes handicapés à mieux évaluer leur handicap.

À la veille du nouvel an, Marie Bouchon a invité dans les salons de l’hôtel de ville Cédric Duplessy, de Remaucourt, et Guillaume Destres, de Busigny, pour leur remettre un chèque de 200 euros. La troisième bénéficiaire de cette action a été la jeune Anne-Lise, 4 ans, de Saint-Quentin, et l’association Tous unis pour Anne-Lise.

 

Merci aux bénévoles !

 

Marie Bouchon a rappelé le but de son action et a tenu à remercier les bénévoles qui l’aident pour la collecte et le tri des bouchons, Didier Negroni pour le prêt du camion qui permet de transporter les bouchons vers le centre de collecte et Isabelle pour le dépôt au Toilettage. La remise des chèques s’est déroulée en présence de plusieurs élus de Bohain et des environs.

 

Renseignements au 03 23 07 27 61 ou 06 31 26 12 10.

 

Source: http://www.aisnenouvelle.fr/region/bohain-trois-jeunes-handicapes-aides-grace-aux-ia16b108n437735

220 tonnes de plastique: une collecte record pour Bouchons 276

La récolte a été bonne pour Bouchons 276 qui réalise son record en 2016.

 

Le

L'année 2016 a été une nouvelle réussite pour Bouchons 276. Ce mercredi 28 décembre 2016, son président annonce que l'association a récolté plus de 220 tonnes de bouchons en plastique.

220,484 tonnes, ça en fait des bouchons en plastique ! Et pour Bouchons 276, c'est un record. Ce mercredi 28 décembre 2016, Dab Delaporte, le président de l'association, dresse le bilan de la campagne 2016 de son association. "Sans les manifestations et la pénurie d'essence qui ont gêné notre dépôt de Rouen, ça aurait pu être encore mieux", nuance-t-il.

En effet, sur les cinq dépôts de l'association, celui de Rouen (Seine-Maritime) est le seul qui a vu son activité baisser en 2016. Mais les autres dépôts - Le Havre (Seine-Maritime), Bernay (Eure), près de Lisieux (Calvados) et Villères-en-Ouche (Orne) - ont parfaitement pris le relais pour permettre d'atteindre ce nouveau record en 13 ans d'existence.

Plus de 60 000 € reversés

Ces bouchons, revendus 250 € la tonne pour être recyclés, ont permis à l'association de récolter 64 356 €. Les fonds ont intégralement aidé à financer des équipements pour 70 personnes handicapées. "Les gens pensent que nous finançons uniquement des fauteuils roulants, mais c'est faux", souligne Dab Delaporte.

 

En réalité, l'association voit beaucoup plus large. De 100 à 2 000 € selon les dossiers, elle participe aussi à des travaux d'aménagements de maison ou à l'éducation d'un chien d'aveugle.

Pour 2017, Bouchons 276 ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Après 2014, 2015 et 2016, Dab Delaporte espère battre un nouveau record l'année prochaine. "L'objectif, ça sera de faire au moins un camion de plus, soit 13 à 14 tonnes. Mais pourquoi ne pas atteindre les 250 tonnes ?"

 

source: http://www.tendanceouest.com/actualite-208061-220-tonnes-de-plastique-une-collecte-record-pour-bouchons-276.html

 

 

 

LIÈGES Ne jetez plus le bouchon ! Posté le 31/12/2016 - Par La Nouvelle République

Marie-France Caffin veille à recycler les bouchons.

 

A la veille de faire sauter bien des bouchons de bouteilles pétillantes, soyez astucieux et ne jetez pas les bouchons de fêtes. Paradoxalement, alors que les chênes-lièges se font rares y compris au Portugal, aucun réseau de collecte n'est vraiment mis en place.
Pour 2017, pourquoi ne pas essayer d'alimenter ceux qui existent. A la cave des vignerons de Villiers, un bidon ne demande qu'à les récupérer… Ou encore dans le réseau des cavistes Nicolas (présent à Blois) qui participe au recyclage. Les bouchons sont transformés en matériau d'isolation et avec le produit de la vente, des chênes-lièges sont replantés en Languedoc.
En attendant, imitez Marie-France Caffin, cette élue de Saint-Ouen, qui les met de côté, tout en collectant les bouchons colorés des bouteilles en plastique. Des bouchons alimentaires, ménagers, cosmétiques qui grâce à l'association des « Bouchons d'amour » participent au financement de l'éducation de chiens d'assistance pour personnes handicapées.
Des bouchons finalement… encore plus utiles qu'il n'y paraît !

 

DÉFI A l'eau avec Ludo

 

Ironman présent dans le « Livre des records 2017 » avec ses 41 ironman consécutifs « avalés » du 1er juillet au 10 août 2015 à Vendôme, Ludovic Chorgnon poursuit ses incroyables paris.
Si ce 1er janvier, à 10 h à l'étang de Villiers, pour la troisième année, il invite les courageux à se jeter à l'eau, puis à 11 h à courir à ses côtés, Ludo le fou se prépare pour de nouveaux défis.
Le 18 février, il participera à la Rovaniemi 150 au nord de la Finlande, pour 150 kilomètres de course en totale autonomie près du cercle polaire, entre moins 30 et moins 40 degrés !
Et le 8 ou 9 juillet, (la date sera fixée selon la météo pour traverser la Manche) il prendra le départ de « Arch to Arch » entre le Marble Arch de la capitale anglaise et l'Arc de Triomphe de Paris. Là, ce sont 150 kilomètres de course pour rallier Douvres, puis 55 km de traversée de la Manche, puis 300 km en vélo de Calais à Paris.
Et comme il se doit Ludovic Chorgnon ne compte pas s'arrêter là avec l'envie de poursuivre à vélo et à pieds… direction Vendôme.
« Pourquoi pas un départ depuis la place Vendôme pour rallier l'arche de la Porte Saint-Georges et marquer l'anniversaire du Défi 41 ? », confiait hier le sportif.

 

source: http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Loisirs/24H/n/Contenus/Articles/2016/12/30/LIEGES-Ne-jetez-plus-le-bouchon-!-2953022

Handisport. Jérémy Millard champion de France de boccia Posté le 17/12/2016 - Par © Le Télégramme

image: http://www.letelegramme.fr/images/2016/12/15/jeremy-millard-a-ete-champion-de-france-de-boccia_3216276_296x330p.jpg?v=1

Jérémy Millard a été champion de France de boccia handisport, en catégorie NE1, le 25 novembre, à Agen (47). Le Foyer Soleil a organisé pour lui une petite réception, hier.

Jérémy Millard a été champion de France de boccia handisport, en catégorie NE1, le 25 novembre, à Agen (47). Le Foyer Soleil a organisé pour lui une petite réception, hier.


 

Le Foyer Soleil a entre ses murs un champion en or. Jérémy Millard est revenu vainqueur du championnat de France de boccia (catégorie NE1) qui s'est tenu, à Agen (47), en novembre dernier.

Le Foyer Soleil a son champion ! Jérémy Millard arbore fièrement sa nouvelle médaille d'or, autour du cou. À 23 ans, il a été sacré champion de France de boccia, à Agen (47), le 25 novembre, dans la catégorie NE1 (non éligible). « Je n'étais pas stressé pour cette compétition. Je suis très heureux ! Je suis prêt pour l'année prochaine », indique le jeune homme tout sourire. Cette compétition en individuel réunissait une cinquantaine de joueurs handi, de France et d'Outre-mer. Pascale Seigneur, encadrante au foyer, commente : « C'est sa deuxième participation au championnat de France. C'est la première fois qu'il revient avec une médaille ! »

Proche de la pétanque

Ce titre de champion de France n'a pas été acquis si facilement. Il aura fallu que Jérémy soit premier à quatre qualifications précédentes, avant d'aller au championnat de France. Confiant, il se présentera à nouveau en 2017. « Il faut qu'il la conserve sa médaille », s'est exclamé le personnel soignant. Tous les mercredis, les résidants du foyer se réunissent au gymnase de Kersabiec pour s'entraîner. La boccia s'apparente à de la pétanque. Cependant, les boules sont en cuir, et de deux couleurs différentes. Le but est, comme pour la pétanque, d'approcher au plus près les boules de couleur de la blanche, lancée en premier.

« La boccia est pratique pour les personnes en fauteuil car elle se joue en intérieur, assis, avec une rampe pour faire glisser les boules (selon les catégories) et parfois accompagné d'un assistant », explique Marie Cormier, chargée de mission au comité départemental handisport du Morbihan. Pour les préparations au championnat, les entraînements se sont accélérés et étaient plus spécifiques. « Ils se sont entraînés ici, dans cette salle », ajoute l'encadrante. Cette salle, qui se situe à l'étage du bas du foyer, est équipée. Au sol, le tracé délimitent les cases dans lesquelles les joueurs se placent. Le terrain fait généralement dix mètres de longueur par six mètres de largeur.

Un sport qui a un coût


« La boccia est adaptée à tous types de handicap. Nous avons commencé à lancer ce sport en 2008, d'abord comme un loisir. Puis, voyant qu'il y avait de plus en plus d'adhérents et que ça prenait bien, on s'est équipé ». Tout comme les déplacements en compétition, le matériel a dû être financé par différentes associations comme l'AIPSH (Association pour l'insertion professionnelle et sociale des handicapés) ou « Les bouchons », tant le coût est élevé. « Un jeu de boccia de sept boules coûte environ 360 €. On peut compter entre 2.500 € et 2.800 € pour des rampes », se désolent les encadrantes. Le Foyer Soleil sera à nouveau représenté avec un résidant sélectionné au championnat de France (catégorie BC) à Calais, en 2017.

 

Source:  © Le Télégramme

http://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/handisport-jeremy-millard-champion-de-france-de-boccia-15-12-2016-11332629.php#uAqWFgdwpuS34ckQ.99

Une collecte de bouchons solidaire au collège les Pins de Castries

Daniel Brun, Sophie Pinchot, le Conseil de la vie collégienne (gauche à droite).

 

D ans le cadre du conseil de la vie collégienne, les élèves montent différents projets d'aménagements des lieux de vie dans l'établissement.

Ils avaient souhaité mettre en place le projet de collecte de bouchons. Sous la conduite de Sophie Pinchot, la conseillère principale d'éducation du collège, une action a été menée au printemps 2016, grâce à une campagne d'affichage, en lien avec l'association l'Arche Castriote, qui a permis de récolter quatre grands sacs de 100 litres. Le 1er décembre, ravi, Daniel Brun, le président de l'Arche Castriote est venu récupérer les sacs de bouchons.

 
 

L'opération est reconduite. Les élèves refont des campagnes d'affichage, de l'information auprès des délégués, pour que tout le monde puisse récupérer des bouchons. Claire Dupé, la principale adjointe du collège, compte bien mettre l'information sur le site du collège, pour que les familles puissent avoir l'information. Un beau geste de solidarité grâce à la mobilisation de l'ensemble de la communauté du collège.

L'Arche Castriote dans le cadre du développement durable et de son aide caritative à la fondation Ela (lutte contre les leucodystrophies maladies génétiques orphelines), sa section 1 bouchon 1 sourire collecte les bouchons plastiques (alimentaires et produits ménagers) dans son dépôt départemental de Valergues (rue du Berbian), tout près du cimetière. Permanence le mardi après-midi ou sur rendez-vous téléphonique au 06 71 24 59 55 ou 06 71 24 59 21. Le dépôt ne ferme pas durant les vacances d'hiver et d'été. Outre Ela, des dons pourront être effectués par l'Arche Castriote à d'autres causes caritatives comme la Ligue contre le cancer.

Pour les petites quantités (environ 5 sacs de 100 l chacun), les Castriotes et les villages proches peuvent les déposer au siège social, 5, rue de l'Argile à Castries (en face de l'Espace Gare), dans le jardin ou même sur l'espace privatif libre devant le portail (toute la journée, pas d'interruption l'été).

 

source: http://www.midilibre.fr/2016/12/09/college-les-pins-de-castries-une-collecte-de-bouchons-solidaire,1437852.php

Ghislaine Quantin collecte et trie patiemment les bouchons

Ghislaine Quantin collecte et trie patiemment les bouchons

 

Ghislaine Quantin, plus connue des Saboliens sous le nom de « Madame bouchons », a reçu trois médailles en une semaine. Elles viennent récompenser une bénévole très active dans plusieurs associations.

A 72 ans, Ghislaine Quantin n’arrête pas : la collecte de bouchons, l’association des donneurs de sang, l’aide aux leçons ou encore la Croix Rouge à Sablé-sur-Sarthe. Avant de pouvoir s’investir dans le bénévolat, elle a travaillé durant 23 ans chez Ateca (société aujourd’hui fermée qui fabriquait notamment des meubles hi-fi) tout en élevant ses cinq enfants.

« A 55 ans, j’ai pu partir en retraite, comme j’avais cinq enfants, j’ai bénéficié de la loi Fillon ».

Quelques années avant elle avait commencé à donner du temps à la Croix Rouge, comme secouriste. « J’y suis depuis 1989 ». Elle a été médaillée pour ça vendredi.

> Lire aussi. La moissonneuse de bouchons récompensée

Elle s’est ensuite investie auprès de l’association des donneurs de sang tout en étant donneuse.

« Ma mère était transfusée, ça me paraissait important de participer. J’ai aussi donné mon sang à 92 reprises ».

Elle y est depuis 23 ans. « J’ai reçu la médaille des donneurs de sang en avril 2016 à Nantes »

« Je fais aussi partie de l’espace leçon pour aider les enfants à faire leurs devoirs depuis une quinzaine d’années ».

Mais Ghislaine est surtout connue pour collecter les bouchons. L’histoire débute en 2001.

« Ca a commencé avec la Croix Rouge et l’opération Bigard menée pendant deux ans ».

Puis elle a repris le flambeau via l’association Opération bouchons Sarthe. Depuis 2001, elle totalise 70 tonnes de bouchons collectées. Elle n’a jamais passé le permis « il y a bien assez de gens sur la route », lance-t-elle avec son franc-parler. Il n’est donc pas rare de la voir revenir de la zone de Leclerc en poussant son caddie rempli de bouchons. Elle est aussi aidée par des bénévoles qui l’aident dans les collectes trop lointaines.

> Lire aussi. Ghislaine récolte sa 58e tonne de bouchons.

Elle n’est pas peu fière de voir sa 70e tonne de bouchons partir. Elle ne compte pas ses heures.

« En une semaine, j’ai dû passer 52 heures à récolter et trier les bouchons, je suis hors la loi ! » Elle a reçu le week-end passé la médaille de bronze de la jeunesse et des sports, au Mans, à l’abbaye de l’Epau.

72300 Sablé-sur-Sarthe
 
source: http://www.lesnouvellesdesable.fr/2016/12/11/rencontre-avec-ghislaine-quantinmadame-bouchons-recoit-trois-medailles/

Collecter des bouchons pour de bonnes actions Posté le 28/11/2016 - Par http://actus.clicanoo.re/

La tonne de déchets est achetée 150 euros à l'association (photo LYL)

 

PARTENARIAT. La Cinor et l'association Handi Bouchons Réunion ont signé une convention de partenariat pour améliorer la collecte des bouchons en plastique sur le territoire Nord.

La Cinor a procédé à l'installation de bacs de collecte dédiés - déchetterie, écoles et mairies annexes du territoire - à ces bouchons en vue de les recycler pour financer du matériel de sport pour les personnes porteuses de handicap. «Cela fait 10 ans que nous existons. L'association fonctionne sur le bénévolat et l'argent collecté nous sert à financer différents projets», explique le président de l'association Noël Thomas. La tonne est rachetée 150 euros par Cycléa. Il faut énormément de bouchons en plastique pour arriver à collecter des sommes suffisantes. «Un fauteuil roulant de sport coûte environ 2 000 euros», précise-t-il.

 

30 tonnes de bouchons

Au-delà de l'aspect social et financier, ce geste de collecter les bouchons participe à la préservation de notre environnement. Le partenariat a été signé en pleine semaine de réductions des déchets. «Ce partenariat dépasse largement la compétence de l'intercommunalité en matière de gestion optimisée des déchets. Le travail mené de concert avec l'association va au-delà des enjeux environnementaux, il aura une belle résonance sur le plan social en favorisant une meilleure insertion des personnes marginalisées par le handicap physique ou mental», ajoute Yvette Duchemann, vice-présidente de la Cinor.

En 2015, la Cinor a collecté plus de 400 tonnes de déchets en plastique sur les près de 7 000 tonnes recyclables récupérées. Un volume qu'elle espère voir croître avec l'adhésion de la population à ce nouveau partenariat. Avec ce partenariat, Handi Bouchons Réunion espère récolter 30 tonnes de bouchons dans le futur.

 

J.D

 

Source: http://actus.clicanoo.re/article/economie/1417382-collecter-des-bouchons-pour-de-bonnes-actions

Bouchons de l'espoir à Villefontaine : une mobilisation pour le mieux-être

Claire Thoinet - Les bénévoles ont fini de charger le camion

 

À Villefontaine, les bénévoles des Bouchons de l'espoir ont chargé un camion entier : le résultat des collectes des six derniers mois. La revente permettra de financer cinq projets de personnes en situation de handicap.

Venus de différents coins du Nord-Isère (Anthon, Trept, Hières-sur-Amby…), les bénévoles ont transféré l'ensemble des sacs issus des points de collecte disséminés sur le territoire. Un noyau dur de 15 à 20 personnes activent chacune leur réseau pour faire étendre l'action et parvenir, en un an à collecter entre 18 à 20 t de bouchons en plastique, enlevés en deux chargements. 

250 € la tonne

Un transporteur, loué pour l'occasion (environ 800 € à la charge de l'association), livrera sa cargaison à Atmos plastics, une entreprise de recyclage située près de Chartres, qui transforme le matériau en granulés revendus aux plasturgistes. Ces derniers fabriqueront des produits n'ayant pas d'usage alimentaire. La tonne, rétribuée à 250 €, permet de générer des sommes que l'association Les Bouchons de l'espoir utilisera pour aider des enfants, adolescents ou adultes qui rencontrent des difficultés et souffrant de handicaps.

Depuis ses débuts, l'association a contribué à 34 projets (aménagement d'une rampe d'accès, fauteuil roulant, appareil auditif, bureau adapté, équithérapie…). Son action vient en complément des financements que peuvent solliciter les personnes ou les familles. Elle peut aussi suppléer ceux-ci quand ils n'existent pas. « Beaucoup n'osent pas demander », regrette Véronique Mugnier, qui a pris la présidence à la suite de Dominique Juin, fondateur. Alors que l’association a été créée en 2005, les bénévoles agissent en réalité depuis déjà 2000. Pour accentuer son entreprise, elle organise, depuis cinq ans, une soirée théâtre au cours de laquelle, généralement, la remise de chèque est effectué pour les projets que les membres ont sélectionnés après les avoir étudiés.

Le centre technique municipal de Villefontaine accueille le container qui permet de centraliser l'ensemble des collectes réalisées. Celles-ci peuvent compter sur des lieux et partenaires multiples : des écoles, mairies, commerces, des clubs de foot (Diémoz, Meyzieu...), le centre de formation féminin de l'OL (lycée Doisneau, Vaulx-en-Velin) ou encore le pôle d'arbitrage (lycée Faÿs, Villeurbanne)...

 

Claire Thoinet

 

source: http://lessor.fr/bouchons-de-l-espoir-une-mobilisation-pour-le-mieux-etre-17021.html

Pousser le bouchon encore plus loin Posté le 28/11/2016 - Par Drôme Hebdo

L'équipe dans le local de stockage des bouchons.

 

Claire Lavayssière, présidente, et Pierre Arguillet,de ACC26, Jean-Louis Prévost et Maurice Fogeron, respectivement Président et vice-président de la SEDB Drôme-Ardèche, devant la camionnette bien chargée.

 

Des collectes régulières sont organisées à Crest pour les enfants très malades, atteints par le cancer. C’est une pleine camionnette de bouchons qui a été récupérée par Claire Lavayssière et Pierre Arguillet. Tous deux sont de l’association Agir Contre le Cancer ACC26. Tous deux sont venus prendre « cette marchandise » auprès de la SEDB, Société Encouragement du Dévouement et du Bénévolat Drôme-Ardèche, tout dernièrement.

 

La collecte des bouchons, effectuée par les membres de la SEDB Drôme-Ardèche, Jean-Louis Prévost, le président, Maurice Fogeron, vice-président et secrétaire et Guy Lantheaume, porte-drapeau, n’est pas nouvelle sur Crest. Ils étaient en relation avec l’association « Les Bouchons d’Amour » et ils ont livré pendant de nombreuses années les bouchons sur Romans. Mais faute de local, la livraison fut déplacée à Pierrelatte, ce qui devenait difficile à assurer.

En octobre 2013, ACC26 a proposé un nouveau partenariat. C’est cette structure qui se charge du transport et vient chercher les bouchons à Crest pour un tonnage de 600 kg environ. Ensuite, les bouchons, récupérés dans toute la Drôme, sont triés dans un local par des bénévoles, puis les bouchons en plastique sont transportés à Montélier où ils sont recyclés sous forme de billes destinées aux pare-chocs de voitures, ce qui permet de participer à la vie économique du secteur. Cela a incité la SEDB Drôme-Ardèche à s’investir de nouveau dans la récupération des bouchons plastiques et lièges pour atteindre 1 800 kg sur l’année.

Actuellement les points de regroupement se situent aux écoles Royannez et Anne Pierjean et à Intermarché. D’autres points de collecte sont à l’étude, ce que le président Jean-Louis Prévost souhaite fortement voir aboutir. L’association Agir Contre le Cancer ACC26, située à Romans, quai Ulysse Chevalier, compte 42 bénévoles se réunissant tous les mois et 220 adhérents (adhésion annuelle de 10 €). Présidée par Claire Lavayssière, elle s’organise autour des trois missions que sont la prévention, l’aide aux malades et la recherche. Au niveau de la prévention, pensant « qu’il vaut mieux prévenir que d’avoir à guérir », elle procède à des actions de prévention solaire, du cancer du col utérin avec les établissements scolaires et lycées. Les actions mars bleu et octobre rose couvrent la prévention du cancer colorectal et du cancer du sein. L’aide aux malades, « aider, soutenir, accompagner » se matérialise par la mise à disposition du Centre Hospitalier de Romans des intervenants dans les domaines de l’activité physique adaptée, de la sophrologie, l’esthétique…, ce que l’on appelle des soins de confort, non remboursés par la Sécurité Sociale et qui augmentent les chances de guérison de 50 %.

Enfin, la recherche, c’est le soutien de 10 000 € par an au Centre Léon Bérard, avec le reversement au Centre de tous les bénéfices réalisés lors d’un repas dansant et du recyclage des bouchons.

Pierre Arguillet est ainsi chargé de collecter bouchons plastiques et lièges, entre 6 et 8 tonnes par an, mais aussi les anciens téléphones portables usés, même cassés. De plus des tirelires de Noël sont offertes aux enfants hospitalisés. La prochaine action de ACC26 est justement un loto en faveur des enfants atteints de cancer du Centre Léon Bérard, le dimanche 11 décembre à 14 h, salle Jean Cocteau à Bourg-de-Péage.

 

source: http://www.drome-hebdo.fr/blog/2016/11/27/26-crest-la-collecte-des-bouchons-plastiques-et-lieges-continue-sur-crest-cellie/

1 2 3 4 5 6   Page suivante